• La chasse du loup...

    Bon, c'est pas un best-sceller, mais si vous voulez lire, je vous en prie...

  • Je ne l'ai même pas fini le premier chapitre, ceci n'est qu'un tout petit miniriquiqui début, mais bon! libre a vous de lire ou non!

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

         Nous n’avons jamais vraiment réfléchis à la façon dont pensaient et vivaient les loups. Personnellement, ils me fascinent, leurs cris les soirs de pleine lune nous font tellement peur que nous sentons que le diable vient nous chercher. Mais, si nous les regardons plus attentivement droit dans les yeux, nous  remarquons  enfin qu’eux aussi ont des sentiments, des envies…Et des rêves.

     

       C’était le 1 novembre 2001, le lendemain du soir d’halloween, le meilleur halloween de tous les temps, jusqu'à ce qu’un incendie dévaste la maison, c’est pourquoi nous partons tous, ma mère Lianna, mon petit frère Myke et ma petite sœur Kelly chez ma tante Michaela à la grande ville. Nous étions tous attristés à la vue de notre maison qui s’éloignait lorsque nous sommes montés dans le car qui mène de notre petit village à la gare, elle était toute noire et sombre d’un coté, à cause des flammes, et colorée et gaie du coté qui n’avait pas été touché, celui-ci me rappelait mon enfance, avec maman et papa, ce dernier est mort il ya de cela six ans, d’un accident de voiture, Myke et Kelly  n’avaient alors qu’un an, ils étaient jeunes.

     

        Nous sommes montés dans le train ; pour arriver jusqu’a la ville de ma tante, il faut une heure « Anaïs, dis ma mère, essaye de sourire un peu, Kelly et Myke ne comprennent pas pour quelles raisons tu fais cette tête, et moi non plus d’ailleurs. » « Maman, répondis-je, je fais cette tête car c’est toute mon enfance qui s’en va avec la maison, et… »Je ne puis finir mes paroles car ma mère me fit signe de la suivre, je l’ai donc suivie, mais, au moment ou nous passions devant une fenêtre, j’ai senti une présence,  je me suis retournée, rien, j’ai regardé a droite non plus, puis j’ai eu l’idée de sortir la tête par la fenêtre (elle était a gauche), j’aperçus un loup, qu’il était beau, c’était un loup gris avec des yeux, petit certes, mais troublants, il me faisait vraiment peur au début mais petit a petit je sentis que cette peur s’évaporait a force de le regarder fixement. « Anaïs, eh tu rêves ?? Je t’ai demandé de me suivre !! Tu m’écoutes ?? »Dit ma mère «Oh, oui oui j’arrive, répondis-je, mais ou m’emmènes-tu ? » « Voir ton petit frère et ta petite sœur. Dit-elle « Maman, maman !!! Viens vite nous sommes arrivés !!! » « Ah ?? » Exclamai-je «Mais qu’y a t-il ?» Questionnât ma mère  « Oh, non rien !! Je m’étonnais juste car je n’ais pas vu le temps passer !! » Mentis-je.

     

         Je ne pouvais quand même pas lui dire ce que j’ai vu, elle me prendrait pour une folle. C’est vrai, personne dans la région n’avait vu de loups roder, donc, cela lui paraitrait bizarre que moi seule, en ai vu un. Nous sommes donc sortis du train, ma tante nous attendait à la gare. « Lianna, comme je suis contente de voir que vous n’avez rien toi et les enfants. » dit-elle en acquiesçant un sourire doux et bienveillant, je l’adorais elle était ma meilleure amie lorsque j’étais petite, elle connaissait tout mes petits secrets qui- pour la plupart- n’ont pas changés. Apres quelques minutes de discussions, nous décidâmes d’aller a la villa de ma tante, nous primes le métro, car ma tante avait garé sa voiture au parking du métro. Une fois arrivés là-bas, Michaela nous montra nos chambres, en attendant notre venue, elle les arrangea à nos gouts, pour ma part, elle était magnifique, il faut dire que ma tante me connait tellement bien que même moi- qui me connait comme personne- n’aurait pas fait mieux. Après avoir rangé nos affaires, nous être reposés un peu, nous allâmes visiter la ville. « Mes petits, Lianna, Anaïs, nous voila dans mon endroit favori : Le parc. Nous dit ma tante, et elle poursuivit : Ce parc à pour moi une signification importante, car c’est ici que je me sens le plus chez moi, a la campagne. » « C’est vrai, renchérit ma mère, il est magnifique. »   « bon je crois qu’il serait temps de rentrer, dit ma tante en regardant sa montre, il est 6h et Anaïs commence demain car je l’ai déjà inscrite au lycée » « Mais, demain c’est dimanche, m’exclamais-je, et, je n’ai pas cours le dimanche » « dans ton ancienne école, je veux dire,  ton ancien lycée peut-être mais dans celui la c’est le contraire tu as cours le dimanche et  tu n’as pas cours le vendredi et le samedi. Rétorqua ma tante, par contre je ne sais plus en quelle année vous êtes, Kelly et Myke,  vous êtes bien des jumeaux ?? » «Oui tata, et nous sommes en deuxième année primaire, répondis Kelly, et Myke ajouta : oui et je veux être dans la même classe que ma jumelle » « Bien sur que vous le serez, dit ma tante, mais pour l’instant, rentrons. » Nous sommes donc partis en direction de la villa, Myke et Kelly allèrent dans leur chambre –car ils avaient la même avec des lits séparés- et se mirent a se raconter des histoires et a discuter de choses qui ne m’intéressent nullement, ma mère et Michaela étaient dans la cuisine, ou elles préparaient le diner, et moi je me rendis dans ma chambre, et me mis sur le lit en réfléchissant à ce loup, je pris alors mon pc et chercha sur Google, toutes les informations sur les loups, je vis qu’il y’avait plein de choses sur les loups, mais aucune d’entre elles, ne parlaient de leur détresse, ou autre chose, dans ces articles il n’y avait que des méchancetés sur eux, je me demandais ce que les gens leur reprochaient ; juste après avoir éteins  l’ordinateur, déçue par ce que je trouvais. Je descendis dans la cuisine, ma mère et ma tante s’affairaient a mettre la table, je les y aidai. Nous appelâmes Kelly et Myke pour qu’ils viennent diner, pendant que nous mangions Kelly et Myke n’arrêtaient pas de discuter et de rigoler avec Michaela, ils  parlaient de tout et de rien, et j’avais du mal a les suivre, mon esprit divagua alors, passant par mes recherches sur le net, le magnifique loup gris qui me scrutait de façon bizarre, je fus sortie de mes songes, par ma mère qui me regardait avec insistance :

     

    « -Ana, tu vas bien ?  S’inquiéta-t-elle

     

    -Quoi ?

     

    -Nous te parlons depuis au moins un quart d’heure mais on dirait que tu n’était pas avec nous, que tu était absente .Expliqua Michaela

     

    -Hein ? heu non non j’était simplement entrain de repenser a la maison, c’est tout !!  

     

    -C’est normal, quand on y repense elle a passé toute sa vie dans cette maison, laisse-la souffler Lianna,

     

    -oui, répondit ma mère, tu as raison, Ana, si tu as besoin de parler à quelqu’un fais-le moi savoir je ne veux pas que tu souffre en silence, tu dois m’en parler, as-tu compris ?

     

    -Oui maman, ne t’inquiète pas, répondis-je avec un sourire, tout se dont j’ais besoin, c’est d’une bonne nuit de sommeil et d’un MP3

     

    -Tu as raison, allez vous coucher les enfants, Lianna et moi nous occuperons de ranger tout sa ! »

     

    Nous allâmes donc nous coucher, une fois seule, je rallumait, mon ordinateur, et continuait mes recherches sur les loups, ensuite je me suis mise à chercher des renseignements sur la région, ce n’est que lorsque je me rendit compte que j’avais arrêté de chercher des informations sur les loups, et que j’avais inconsciemment ouvert une page de jeux pour petites filles, que je me rendit compte que j’avais vraiment sommeil. Je pris alors mon MP3, éteignit mon ordinateur, et me rendit dans mon lit. Je m’endormis alors sur une musique douce rêvant du magnifique loup gris qui hante mon esprit depuis quelques heures…

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Et voila! vous pouvez dire ce que vous en avez pensé, peut être que je mettrais autre chose en cour de route! by by!

    Partager via Gmail

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique